Publié par 14 mars 2022 - 5:04 , , ,

Depuis plusieurs années, une partie du chemin vicinal dit du « Sentier des Planches » à Ghlin n’est plus accessible pour les piétons et les cyclistes. Le conseiller communal Guillaume Soupart a plaidé auprès du collège communal afin de remédier à la situation. L’échevin des travaux va contacter les propriétaires.

Lors du dernier conseil communal, l’élu ghlinois Guillaume Soupart (Mons en Mieux) a interpellé l’échevin des travaux Stéphane Bernard (PS) concernant un chemin vicinal oublié à Ghlin. Le Sentier des Planches reliait anciennement le cœur de Ghlin à la Ville voisine, Jemappes. Il tire son nom du fait qu’il traversait les marécages, il était donc composé de planches de bois. Il en subsiste des vestiges entre la place du village et la résidence La Prairie ainsi qu’à côté des écuries du Fleury.

« La situation perdure depuis plusieurs années et plusieurs marcheurs de l’entité – notamment du groupe des Sans-Soucis – m’ont interpellé à ce sujet » indique Guillaume Soupart. « Les agriculteurs font leur travail et on ne pourra jamais assez les remercier pour cela. Mais l’autorité communale doit veiller au respect des normes et les chemins vicinaux en font partie. »

Le conseiller communal poursuit : « Le Collège communal et notamment l’échevine de la mobilité avait indiqué en début de mandature vouloir s’atteler à rétablir les chemins vicinaux qui parfois sont malmenés ou ne bénéficient pas des aménagements nécessaires pour les promeneurs et les cyclistes. » Et il ajoute ; « Il faut penser aussi aux personnes à mobilité réduite et aux poussettes ! »

Le Collège communal va contacter les propriétaires

L’échevin des travaux précise que le Collège communal n’a pas l’intention de supprimer ledit sentier : « Nous avons d’ailleurs déjà entamé les modalités pour le réhabiliter. » indique-t-il. « Aujourd’hui, nous avons déjà fait l’inventaire des différents propriétaires et entamé la procédure pour leur signifier notre intention. Il leur est donc rappelé qu’ils doivent laisser le caractère ouvert de ce sentier. Les démarches seront poursuivies jusqu’à réouverture du cheminement. »

La presse en parle !

La Province